FRENCH BONDS
Tie • Play • Love
RopeFest 2017
Retrouvez les vidéos du RopeFest 2017
RopeCamp 2017
French Bonds était présent au RopeCamp 2017
Attacher... avec une corde, avec les mains, avec la tête, avec le cœur. S'attacher... à un•e autre, à des autres, à soi. (S')attacher pour libérer, pour se libérer.
En savoir plus
Parce que nos activités sont sensuelles, érotiques, joyeuses et fondamentalement ludiques.
En savoir plus
S'aimer les uns les autres, tout le temps, sans contrainte d'identité ou de sexe, librement, dans le respect et la confiance, sans jugement... mais follement.
En savoir plus

Nos activités

Dernières news

[Vidéos] RopeFest 2017

Nawa Kitsune et NawaShiva étaient au RopeFest 2017 de St-Petersbourg, invités par Boris Mosafir, célèbre rigger local. C’était l’occasion rêvée […]

[Vidéo] RopeCamp 2017

Les 12 et 13 août 2017 avait lieu le RopeCamp, un événement festif réunissant plusieurs dizaines de pratiquants et passionnés […]

[Compte-rendu] French Bonds 1st Party

La 1st French Bonds Party a eu lieu le 6 octobre dernier dans un grand loft parisien, et a fait […]

Performance musicale au Ropecamp 2017

Pour notre performance au Rope Camp 2017 à Albi, nous avons choisi d’habiter la nuit avec une guitare planante jouée […]

French Bonds au RopeFest 2017

Nous sommes invités au Rope Fest 2017 pour présenter une performance de shibari poétique et musical, interprétation du style Naka […]

French Bonds 1st Party

La French Bonds 1st Party, c’est quoi ? Une soirée où se mêlent joyeusement libertinage, cordes et bdsm, dans un […]

L'Équipe

Nawa Kitsune

Nawa Kitsune

Nawa Kitsune découvre le kinbaku en 2013, via une vidéo de performance de Riccardo “Wildties” et Red Sabbath. Pendant deux ans, elle pratique assidûment en tant que modèle à l’Ecole des cordes, ainsi que dans plusieurs workshops en Europe sous l’enseignement de différents maîtres. La pratique du semenawa lui confère la douce souffrance qui lui permet de laisser s’exprimer ses émotions profondes - celles que l’on ose rarement exprimer au quotidien.
Nawa Shiva

Nawa Shiva

Cinéaste, photographe et musicien, Stéphane Arnoux (NawaShiva) découvre le kinbaku en 2012, en commençant par photographier des sessions et accompagner musicalement des performances. Inspiré par le tantra et la danse-contact, sa pratique est centrée sur la rencontre sensuelle et la communication des émotions par l’énergie et l’intention véhiculées par les cordes. Il cherche à développer un kinbaku pour l’image, où prévaut la relation érotique à un 3e acteur : le spectateur.
Jess

Jess

Jess a découvert le shibari en 2015 en tant que photographe, suite à l’invitation de Cyril Grillon, fondateur de la Place des Cordes. Dès lors, il recherche sa propre voie dans les multiples pratiques du shibari, suivant ses envies et ses rencontres. En tant que pratiquant d’arts martiaux, il place majoritairement l’accent sur le rapport au corps, à la recherche d’une communication animale et basée sur les émotions, "l'ensauvagement".